WB Plus Durable

 
 
 

Le réchauffement climatique est sans doute un des plus grands défis de l’humanité pour les 50 prochaines années. Si celui-ci n’est pas relevé, nos petits-enfants hériteront d’une planète en mauvais état. C’est pourquoi il est essentiel de changer certaines de nos habitudes de vie néfastes pour notre terre. Et si, tous ensemble, nous nous engageons petit à petit vers de bonnes habitudes, les résultats deviendront de plus en plus encourageants.


 

Sensibilisation de la population à une mode de vie plus durable

Vers une commune zéro déchet

La gestion des déchets est un défi pour l’ensemble des citoyens ainsi que pour les collectivités. GH souhaiterait continuer les initiatives lancées sous la législature actuelle et stimuler l’ensemble des citoyens et des services communaux à produire moins de déchets (par exemple en « compostant » les déchets organiques ou en récupérant les eaux de pluie). Non pas pour consommer moins, mais pour consommer mieux ! Ce défi ne peut être relevé que par un travail collectif et de longue haleine, de petits pas en  petits pas. De cette façon, nous arriverons tous ensemble à réduire la quantité de déchets que nous produisons.

 

Pour un ramassage scolaire collectif à pied ou à vélo

Afin de diminuer la pression automobile autour des écoles et de rendre les abords de ces dernières plus respirables et sécurisés, nous souhaiterions mettre en place un système de ramassage scolaire des enfants à pied ou à vélo avec l’aide des parents et/ou d’es enseignants et/ou des bénévoles. Nous pensons que ce type d’initiative englobe l’ensemble des valeurs que nous voulons transmettre à nos enfants pour le futur : plus d’échanges, moins de pollution et plus d’activité physique.

Le rôle de la commune est de donner l’impulsion aux écoles mais également d’apporter un soutien logistique et administratif dans ce projet en rassemblant les forces locales.

Deux types de ramassage en mobilité douce sont possibles. Le ramassage à pied, destiné aux enfants habitant à proximité de l’école (max. 15’ à pied), le système de vélobus, pour les enfants habitant plus loin. À l’instar d’un rang, il s’agit de rassembler un groupe d’enfants et de former un convoi, encadré par des accompagnateurs. Ce projet pourrait se mettre en place avec le soutien des formateurs de « Pro Velo » et être renforcé par l’acquisition du « Brevet du Cycliste » pour les enfants de 10 à 12 ans ou le programme « Mise en selle » pour les enfants de 8 à 10 ans.

 

Watermael-Boitsfort, une commune bas carbone !

GH souhaiterait poursuivre les efforts entamés lors de la dernière législature afin de réduire les émissions de carbone au sein de la commune. Nous pensons particulièrement aux initiatives suivantes :

  • Remplacer au maximum les sources d’énergies fossiles par du renouvelable ou de l’hybride ;

  • Réduire les émissions de carbone au sein des services communaux (véhicules électriques ou au gaz, isolation énergétique des bâtiments communaux, diminuer la température moyenne d’1°C, réduire les des trajets en voiture, etc.) ;

  • Réduire les émissions liées aux repas servis dans l’enseignement (aliments bas-carbone, locaux et de saison) ;

  • Stimuler les citoyens à utiliser moins leur voiture en améliorant et en augmentant l’infrastructure cycliste et piétonnière ;

  • Travailler main dans la main avec la STIB et la Région pour améliorer les services de transports en commun (le bus 17 dans le Coin du Balai ou le bus 41 aux Archiducs par exemple).

Dynamisation et soutien des commerces de proximité dans tous les quartiers de la commune

GH souhaiterait dynamiser et soutenir les commerces de proximité dans tous les quartiers commerciaux, grands ou petits, de la commune.

L’exemple phare est celui de la place Keym. En effet, de nombreux commerces ferment les uns après les autres : la librairie, le glacier, la brasserie sur l’esplanade, le marchand de légumes, certains magasins dans la galerie, etc.  

Et la liste ne fait que s'allonger ! La commune doit s’investir pour sauver cette place, non seulement en repensant le revêtement, en améliorant la sécurité, mais surtout en la faisant revivre avec et par les habitants (reconnexion avec le Delvaux, événements en plein air, mobilier urbain temporaire, etc.), et, enfin, en s’occupant des commerces vides.

 

La commune pourrait envisager soit la prolongation anticipée des baux emphytéotiques existants, soit leur rachat afin d’amener de nouveaux projets locaux et dynamiques (magasin de seconde main, point vélo, épicerie fine, lieu associatif, magasin de bières et de produits belges, etc.). La commune pourrait également suggérer de moderniser le concept de la galerie en l’ouvrant vers l’extérieur mais aussi en changeant son éclairage pour la rendre plus accueillante. Il en va de même pour d’autres commerces de proximité dans d’autres quartiers tels que ceux du Dries, du coin du Balai, des Archiducs, de la rue Middelbourg, des Trois Tilleuls, des Arcades, etc.

 

GH examinera la possibilité de mise en place d’incitants fiscaux pour favoriser l’installation de nouveaux commerces : exemption des additionnels communaux, prime à l’installation, etc.

 

Plateforme « Mon Pro à WB »

Générations Humanistes souhaiterait créer une plateforme en ligne destinée à tous les commerces de WB. Celle-ci pourrait de faire connaître ces commerces au grand public et de faciliter les échanges avec la commune. Elle pourrait également accueillir l’ensemble des personnes offrant des services, aussi bien un avocat qu’un plombier. De cette manière, l’activité économique serait stimulée sur le territoire de la commune.  

Sauvegarde des espaces verts et actions pour rendre les espaces publics plus propres

Une nécessité : préserver et développer nos espaces verts

Watermael-Boitsfort, tout en développant une politique de logements accessibles à tous, doit préserver ses espaces verts et agricoles et les rendre visibles. À ce titre, GH veut lutter pour la préservation intégrale du Chant des Cailles en changeant l'affectation du sol, tout en envisageant son agrandissement ou l'essaimage du projet. Dans le même ordre d’idées, la Forêt de Soignes doit également être protégée et mise en avant : elle occupe une grande partie du territoire de WB où il fait bon s’évader à pied, à vélo ou à cheval. Les chemins réservés aux vélos et chevaux sont bien balisés, il n’en va pas de même pour les sentiers pédestres. Les grands axes sont bien répertoriés mais très souvent, aucune indication de direction n’est présente à la croisée des chemins. Un effort doit être consenti dans ce sens avec l’aide de Bruxelles-Environnement, gestionnaire de ce poumon vert, et pourquoi pas un balisage de promenades bien spécifiques permettant des circuits.

Pour développer les espaces non-occupés, Générations Humanistes souhaiterait également développer (1) des parcours sportifs décents dans la commune (notamment avec des barres de Crossfit) et (2) des espaces publics comestibles comme le remplacement des haies par des framboisiers, et des bacs à fleurs par des plantes aromatiques ou des légumes.

 

Des poubelles solides pour une commune propre

Watermael-Boitsfort est une commune verte et ses habitants valorisent grandement l’abondance de ces espaces verts. Cependant, certains désagréments en découlent. La principale nuisance est liée aux renards et corneilles qui déchiquettent de trop nombreuses poubelles les veilles de ramassage. GH propose la mise à disposition de poubelles rigides (une par ménage) dans tous les quartiers ; les sacs poubelles déposés dans des poubelles rigides ne seraient plus éventrés et les rues resteraient propres. Dans les quartiers à plus forte densité de population, nous proposerons l’investissement par la commune des containers à ordures semi-enterrés (de type « Molok »). Dans cette même optique, nous soutiendrons un projet de mise en terre de l’ensemble des bulles à verre sur le territoire (moins de bruit, plus propres et plus esthétiques).

 

Une patrouille volante de la propreté et de lutte contre les incivilités

Les citoyens ne savent pas toujours à qui s’adresser lorsqu’ils constatent une situation de saleté extrême (poubelles déchirées dans une rue, dépôt clandestin, incivilité grave). GH souhaiterait la mise en place d’un numéro de téléphone unique pour signaler ces désagréments. La mise en place d’une patrouille volante de la propreté et de la lutte contre les incivilités serait également une solution : elle interviendrait en première ligne et se chargerait également de constater une infraction au règlement général avec à la clef une amende administrative.

 

« Quartiers sans voiture », une initiative courageuse

La route étant un espace de vivre-ensemble, GH souhaiterait un partage de celle-ci pour et par tous les usagers. Plutôt que d’affronter automobilistes et usagers actifs, prenons le pas vers une mobilité durable avec un partage des responsabilités : les motorisés ralentissent tous les dimanches à 20 km/h dans les dessertes locales, les cyclistes pédalent pour un air plus pur, et les promeneurs déambulent en toute sécurité. Poussons plus loin encore le pas vers la mobilité douce et laissons nos rues devenir de larges allées piétonnes une fois par an et par quartier, sans compter la journée sans voiture.